Quelles sont les différences entre portage salarial et freelancing en société ? | HIWAY
flèche vers le bas
flèche vers le bas

Quelles sont les différences entre portage salarial et freelancing en société ?

 • Freelancing • 
Partagez cet article:
facebook
twitter
linkedin

Quelles sont les différences entre portage salarial et freelancing en société ?

 • Freelancing
facebook
twitter
linkedin

Pour les professionnels du secteur de la tech, le salariat en CDI n’est plus considéré comme un must have. Liberté réduite, revenus moindres, manque de flexibilité : tu t’es peut-être toi-même confronté à ces limites. À première vue, le portage salarial peut apparaître comme un bon compromis pour gagner en autonomie tout en conservant une certaine sécurité. Mais en pratique, ce statut se révèle souvent beaucoup moins avantageux que le freelancing en société. On t’explique 🔎

💡 Bon à savoir : le revenu moyen des freelances en société accompagnés par Hiway est de 7100 € nets par mois avant impôt sur le revenu.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un système qui repose sur trois acteurs :

  • le professionnel, qui a le statut de salarié porté,
  • la société de portage,
  • le client, qui a recours aux services du salarié porté.

Cette organisation implique la signature de deux types de contrats :

  • un contrat de travail qui lie le salarié à la société de portage,
  • un contrat de prestation entre la société de portage et le client.

Portage salarial : qui trouve les missions ?

C’est au salarié porté de prospecter pour trouver des missions et de négocier ses tarifs. À ce titre, le portage salarial fonctionne comme le freelancing : le salarié porté doit bâtir lui-même son réseau et alimenter son activité.

Portage salarial : comment fonctionne la rémunération ?

Le salarié porté ne touche pas directement ses honoraires. Ceux-ci sont versés à la société de portage qui lui reverse un salaire après avoir déduit les charges patronales, les cotisations sociales et les frais de gestion. La société de portage se rémunère, elle, grâce à ces frais de gestion, qui sont prélevés sous la forme d’une commission (autour de 7-12 %) sur le chiffre d’affaires du salarié.

Attention : le portage salarial ne t’apporte pas la garantie de voir un salaire “tomber” sur ton compte bancaire tous les mois. Il existe une rémunération mensuelle minimum brute, mais celle-ci ne vaut que pour les périodes d’activité à temps plein. Entre deux missions, le salarié porté n’est pas rémunéré.

Quelles sont les différences entre le portage salarial et le freelancing en société ?

L’indépendance, un dénominateur commun

Le portage salarial et le freelancing ont en commun d’offrir une certaine liberté. Dans les deux cas, tu trouves toi-même tes missions, tu travailles où tu veux et tu gères ton emploi du temps comme tu le souhaites.

Perte d’activité, protection sociale : une différence à relativiser

Le portage salarial est souvent vu comme un statut plus sécurisant lorsqu’on souhaite débuter une activité indépendante. Cette sécurité doit cependant être relativisée. Comme en freelance, tes revenus dépendent des missions que tu trouves. Lorsque tu es dans le creux de la vague et que tu te retrouves sans activité, la société de portage ne te verse pas de rémunération.

La protection sociale qui va de pair avec le statut de salarié est souvent présentée comme l’atout majeur du portage salarial. Mais, comme nous l’avons expliqué dans cet article, la protection sociale des indépendants est aujourd’hui très proche de celle des salariés. Dans les deux cas, en portage salarial comme en société, il est possible d’être affilié au régime général de la sécurité sociale, de cotiser et de valider ses trimestres de retraite.

La seule vraie différence est que le freelance ne cotise pas à l’assurance chômage de Pôle Emploi. C’est en revanche généralement le cas du salarié porté, à condition que le lien de subordination avec la société de portage soit avéré.

💡 Bon à savoir : depuis 2019, l’ATI (allocation chômage des travailleurs indépendants) permet aux freelances de bénéficier sous conditions d’une indemnité en cas de cessation ou de baisse de l’activité.

Quid de la gestion administrative ?

À l’instar d’un CDI classique, dans le portage salarial tu n’as pas d’administratif à gérer. Cela est pris en charge par la société de portage qui te les facture dans les frais de gestion. En société, il est vrai que la gestion administrative est plus lourde, mais il est possible de la déléguer totalement, c’est le cas avec Hiway qui te libère de toute la gestion administrative : tu n’as rien à gérer, on s’occupe de tout.

🔎 Hiway gère tout l’administratif de ta société au quotidien. Nous te guidons et te déchargeons de la paperasse et de la charge mentale qu’elle représente.

Finalement, les avantages du portage salarial peuvent se retrouver en freelance. Il existe cependant de vraies différences entre ces deux statuts, qui rendent le plus souvent le portage salarial désavantageux. Comme nous allons le voir, avec ce système, les coûts à supporter sont plus lourds, avec des revenus inférieurs à la clé pour le professionnel. Mais ce n’est pas sa seule limite.

Quels sont les avantages du freelancing par rapport au portage salarial ?

Il est possible de profiter des mêmes avantages en freelance qu’en portage salarial lorsque l’on se fait bien accompagner. Mais le freelancing en société a aussi des atouts qui lui sont propres :

- Une liberté totale :

Il faut savoir que dans un système de portage salarial, la société de portage conserve un droit de regard sur ton activité. Par exemple, certaines sociétés interdisent aux salariés portés d’accepter des missions courtes pour lesquelles ils toucheraient moins de 1000 €. Si tu es freelance en SASU, en revanche, tu es le seul maître à bord !

🔎 Peur de te lancer dans l’inconnu ? Avec Hiway, tu profites pleinement de cette liberté tout en profitant d’un accompagnement quand tu en as besoin. Nous t’aidons à fixer ton TJM (tarif journalier moyen) et à trouver tes premières missions. Tu rejoins aussi une communauté de freelances soudée, où l’entraide est de mise.

- Moins de formalisme :

En freelance, il n’y a pas d’intermédiaire entre toi et ton client. Tu gardes la main sur l’ensemble de la relation. Résultat ? La contractualisation est simplifiée et les échanges sont plus fluides.

🔎 Hiway t’aide à contractualiser tes missions et notre app te permet de facturer tes clients en toute simplicité.

- La possibilité de cumuler aides et activité :

Si tu crées une société et que tu es éligible aux aides du Pôle Emploi, tu as la possibilité de bénéficier d’aides réservées aux créateurs d’entreprise qui peuvent être versées sous deux formes :

  • l’Are, l’aide au retour à l’emploi, qui te permet de percevoir une indemnisation mensuelle pendant un maximum de 18 mois
  • l’Arce, l’aide à la reprise et à la création d'entreprise, 60% du total de l’ARE en deux fois : la moitié au démarrage et l’autre moitié 6 mois après le 1er versement. Les 40% restants peuvent être récupérés sous certaines conditions et notamment la radiation de ta société.

🔎 Ton coach Hiway t’accompagne dès les premières étapes de ton projet et t’aide à identifier les aides auxquelles tu peux prétendre.

- Et surtout : des revenus nettement plus élevés

Disons le franchement : le portage salarial a un coût, et celui-ci est loin d’être négligeable. Avec ce système, avant d’arriver dans ta poche, tes honoraires font l’objet de différents prélèvements : d’une part, les charges patronales et cotisations sociales, qui correspondent à environ 80% de ton salaire net. d’autre part, la commission de la société de portage, dont le taux est généralement entre 7 et 12 %.

💡 Bon à savoir : le salarié porté peut choisir de faire peser le montant de cette commission sur ses clients, mais ses tarifs sont alors moins attractifs.

Certaines sociétés de portage acceptent de prendre en charge une partie de tes frais professionnels, mais ce n’est pas le cas de toutes. Comme pour un CDI, l’acceptation de ces frais peut être soumise à validation. En créant ta société, en revanche, tu peux déduire les dépenses éligibles de ton assiette d’imposition. Tu as également la possibilité de récupérer la TVA sur tes achats.

Créer une SASU pour passer en freelance, c’est l’opportunité d’augmenter très nettement tes revenus. Pour en avoir le cœur net, place à la démonstration !

Quelle différence de revenus y a-t-il entre portage salarial et freelancing ?

Pour comparer tes revenus en freelance et en portage salarial, direction notre simulateur. Prenons deux exemples pour illustrer la différence entre la rémunération d’un salarié porté et celle d’un freelance en SASU :

Exemple 1 : Ali est développeur et salarié sous le régime du portage salarial. Il a effectué ce mois-ci des missions facturées 8000 € au total à ses clients.

  • Sur ces 8000 €, la société de portage va prélever des frais de gestion à hauteur de 12 %, soit 960 €. La base avant cotisations est donc de 8000 - 960 = 7040 €.
  • Après application des charges patronales, le salaire brut d’Ali est de 4812 €.
  • Après règlement des cotisations sociales, Ali touche 3801 € nets avant impôt. (Source : estimateur de cotisations de l’Urssaf.)

-> Le chiffre d’affaires tiré de ses missions a été amputé de 53 % avant d’arriver dans sa poche.

Exemple 2 : Léa, développeuse, était auparavant en portage salarial, mais a monté une SASU avec l’aide d’Hiway. Comme Ali, son TJM (tarif journalier moyen) est fixé à 440€. Là où elle aurait auparavant gagné 3801 € comme lui, elle touche désormais 5996 € nets avant impôt. (Pour plus d’informations sur ce calcul, rendez-vous sur le simulateur de revenus d’Hiway.)

-> En étant en freelance avec Hiway, Léa a gagné ce mois-ci 2195 € de plus qu’un salarié porté comme Ali.

Maintenant, penchons-nous sur la question des charges :

Ce mois-ci, Léa et Ali ont tous les deux dépensé 500 € de loyer pour leur espace de coworking, et 1500 € pour suivre une formation professionnelle, soit 2000 € de frais de fonctionnement au total.

La société de portage d’Ali est libre de prendre en charge ou non une partie de ses frais professionnels. Elle a la possibilité de déduire leur montant du CA imposable d’Ali afin qu’il n’ait pas à payer de cotisations sociales et d’impôt sur cette somme. Cependant, il ne sera pas possible de déduire l’ensemble des dépenses du mois : les charges sont plafonnées à 30 % du salaire brut, or 2000 € correspondent à 42 % de 4812 €. Par ailleurs, il est très rare que les sociétés de portage permettent à leurs salariés de récupérer la TVA.

Pour Léa, en revanche, ces dépenses constituent des charges déductibles à hauteur de leur montant réel. En plus de cela, Léa peut récupérer la TVA sur ces achats (soit 400 €, tout de même), ce qui n’est pas possible pour Ali. Grâce à son statut de freelance, Léa sort donc grande gagnante.

Pourquoi passer de salarié en portage à freelance ?

Tu l’auras compris : la différence de revenus entre portage salarial et SASU est conséquente. Le portage est un entre-deux qui peut présenter des aspects rassurants lorsqu’on se lance, mais qui se révèle vite limitant. Le freelancing en société, en revanche, ouvre de vraies opportunités qui permettent de profiter totalement des revenus générés par son activité et de se constituer un patrimoine. En étant freelance en société, tu peux aller jusqu’au bout du potentiel de revenus que t’offre le freelancing.

💡 Bon à savoir : le revenu moyen des freelances en société accompagnés par Hiway est de 7100 € nets par mois avant impôt sur le revenu.

Cela signifie que tu auras plus d’argent pour ton quotidien et tes loisirs, mais pas seulement :

  • Tu pourras te construire une protection sociale en béton, à hauteur de tes besoins, en souscrivant à des assurances, mutuelles et prévoyances.
  • Tu pourras souscrire à des services d’accompagnement au freelancing comme Hiway qui t'accompagne dans le lancement de ton activité, qui se charge de tout gérer pour toi au quotidien dans ta société pour que tu puisses te concentrer à 100% sur ton activité.
  • Et il te restera, au final, des sommes importantes à investir, ce qui te permettra à terme de dégager de nouveaux revenus, et d’anticiper l’avenir.

En somme, tu auras les avantages du portage salarial, en mieux 😉

🔎 Hiway, c’est aussi des spécialistes de la gestion de patrimoine à ton service. Ton coach patrimonial dédié t’aide à investir intelligemment pour te constituer un patrimoine solide et préparer l’avenir.

Alors, convaincu·e ? Hiway t’aide à te lancer en freelance en t’accompagnant dès les premières étapes. Nous nous occupons de la création de la société et te conseillons tout au long de son existence. N’hésite pas à nous contacter pour en savoir plus !

Lire aussi: