Hiway soutient The Sorority | HIWAY
arrow-down

Hiway soutient The Sorority

 • Témoignages • 
Partagez cet article:
facebook
twitter
linkedin

Hiway soutient The Sorority

 • Témoignages
facebook
twitter
linkedin

La technologie au service des femmes

« THE SORORITY est une communauté bienveillante de protection, d’entraide et de partage qui garantit la sécurité et l’épanouissement des femmes et de toute personne issue des minorités de genre » m’explique d’entrée de jeu Priscillia, ancienne manager dans un grand groupe et cerveau de THE SORORITY.

L’idée lui est inspirée en 2019, alors qu’elle vit une période charnière à l’échelle professionnelle (un deuxième burn-out qui la pousse à démissionner), à l’échelle personnelle (la naissance de son deuxième enfant) et à l’échelle universelle (le harcèlement, les agressions, le manque de sécurité des femmes, et l’effet de sidération qui les empêche d’agir).

« Au moment de mon burn-out, ma docteure m’a dit qu’elle me croyait, qu’elle me soutenait. Ça fait un bien fou ! J’ai eu envie d’utiliser la technologie au profit de l’humain et de la bienveillance : une application utile parmi toutes celles qui ne servent parfois pas à grand-chose ». Elle se lance alors corps et âme dans le projet, et se confronte à un problème de taille : une application, ça se construit, ça se design, ça se code. Et sans budget colossal, c’est très compliqué.

C’est là que Thibaud et Adrien entrent en jeu.

Les coulisses de l’application

« Adrien, qui est architecte web et développeur, et moi-même travaillions ensemble pour la même société dans l’immobilier. Nous sommes d’ailleurs devenus de très bons amis ! Quand Priscillia m’a parlé de THE SORORITY, j’ai décidé de m’investir, et j’ai embarqué Adrien dans le projet. » enchaîne alors Thibaud, CTO de l’application, qui trimballe 15 ans de bagages dans l’informatique. L’équipe était alors au complet avec Fanny, une très bonne amie de Priscillia, devenue Directrice Artistique et graphiste de THE SORORITY, chargée notamment de la modélisation de l’application.

À l’aube de THE SORORITY, en 2019-2020, Thibaud et Adrien travaillent encore comme salariés en journée. La nuit, ces justiciers du code enchaînent sur le développement de l’application. Si le rythme n’est pas idéal, cela permet à THE SORORITY de connaître ses premières versions bêta en quelques mois seulement. S’en sont suivies de nombreuses évolutions, comme des changements d’hébergeur, et autres joyeusetés techniques.

Finalement, par un concours de circonstances, Adrien décide de quitter son poste pour devenir freelance : « j’ai réalisé que je pouvais gagner en flexibilité, en rémunération, et avoir plus de temps à dégager pour THE SORORITY ». Encouragé par Adrien, et soutenu par Hiway, Thibaud se laisse convaincre quelques mois plus tard avec l’envie d’une activité freelance 100 % remote qui lui permettrait de quitter l’Île-de-France pour s’installer en Bretagne. Rapidement, Thibaud constate les mêmes avantages : s’occuper de sa fille en journée si nécessaire, améliorer son niveau de vie, et pouvoir changer de mission comme bon lui semble puisque le secteur est en recherche constante de compétences en IT.

Faire le choix de l’épanouissement…

Désormais plus libres de leur temps, Adrien et Thibaud décident de consacrer un jour plein par mois pour travailler ensemble sur THE SORORITY. « Quand on était salariés, et qu’il y avait une surcharge sur le serveur par exemple, c’était difficile pour nous de résoudre le problème rapidement. Depuis que nous sommes indépendants, le quotidien et la répartition de ce type de charge sont largement simplifiés. »

Ils réalisent également que leurs missions en freelance et ce side project rempli de sens vont finalement de pair. Effectivement, ils sont poussés à développer leurs connaissances des technologies et à capitaliser encore plus sur leurs compétences. Cela vient nourrir à la fois leur propre appétence pour leur activité, et ajouter une réelle plus-value à THE SORORITY.

Priscillia se réjouit quant à elle de la situation. Elle qui a elle-même managé des freelances auparavant les considère comme de véritables moteurs puisqu’en étant externes à une organisation, ils apportent une nouvelle dynamique, de la fraîcheur, et de l’expertise qui vient booster l’activité. « C’est top d’avoir ce type de profils à ses côtés » ajoute-t-elle.

… et bien choisir ses engagements

Évidemment, la question titille : deux hommes qui s’engagent dans un projet qui concerne (pour l’instant) les femmes ? « J’ai toujours été bienveillant, ça fait partie de mes valeurs et j’aime constater que la bienveillance humaine existe encore » détaille Thibaud quand je lui demande pourquoi THE SORORITY, et pas une autre. En se lançant dans le projet, Adrien et Thibaud découvrent aussi la (triste) réalité des chiffres autour de l’insécurité que vivent les femmes, de la violence, ainsi que le fameux effet de sidération. Cela les conforte alors dans leur souhait de s’engager auprès de Priscillia et de s’investir pour une solution qui repose sur l’entraide.

Et bien sûr, les récompenses n’ont pas de prix. Il y a les retours positifs, bien sûr, mais aussi un constat : l’application est une solution redoutablement efficace. « Une fois, j’ai lancé une alerte pour tester la fonctionnalité. J’ai reçu des propositions d’aide dans la seconde ! C’était tellement gratifiant » partage Adrien.

THE SORORITY aujourd’hui et demain

À la rédaction de cet article, l’application compte près de 30 000 utilisatrices vérifiées, ainsi que 80 000+ téléchargements en France, Belgique, Luxembourg, Maroc, Algérie et Tunisie. Plus de 2000 lieux sûrs sont disponibles : ils correspondent à des endroits proposés par la communauté pour se réfugier en cas de danger. De nouveaux pays devraient d’ailleurs rejoindre cette sororité universelle, dont le Canada, avec l’objectif de s’étendre encore et encore.

Récompensée pour son engagement, THE SORORITY a également gagné le Prix du Grand Public Génération Égalité Voices ONU Femmes France.

THE SORORITY bénéficie en plus du soutien de Hiway, qui est fier de participer à ce projet inspirant porté en partie par deux freelances de la communauté Hiway : Adrien et Thibaud. Hiway s’est engagé financièrement aux côtés de l'association THE SORORITY FOUNDATION afin de contribuer au maintien en conditions opérationnelles et à l’évolution de son application et communauté. Agir dans ce sens permettra à la communauté THE SORORITY de pouvoir continuer de bénéficier d’une application efficace répondant à ses besoins pour assurer ensemble la sécurité et l’épanouissement des femmes et des personnes issues des minorités de genre qui la composent.

Pour Priscillia comme pour son équipe, THE SORORITY est un projet d’envergure et de sens qui apporte énormément sur le plan personnel et professionnel. « C’est merveilleux de la voir évoluer, de recevoir des encouragements et d’imaginer encore plus de fonctionnalités. C’est intense, c’est du stress, mais le déploiement est tellement enrichissant ! ». À Thibaud de conclure que si plus de fonds pouvaient être dégagés pour l’application, il aimerait passer davantage de temps à travailler dessus pour l’améliorer encore et encore : « comme on est freelances, ce serait plus simple. On pourrait se voir plus souvent pour coder ensemble ».

Comment faire connaître et soutenir THE SORORITY ?

Téléchargez l’application et encouragez votre entourage à le faire. Suivez les actualités de l’association sur les réseaux @jointhesorority (IG, FB et Tiktok). Vous pouvez également faire un don (défiscalisé) !

Lire aussi: